• Rien ne se perd, tout se crée -1-

    J'inaugure une nouvelle catégorie: des tutos-déjantés, pour le fun... et pas que ! En guise d'apéritif, un petit vidéo que tout le monde connaît sans doute mais dont je ne me lasse pas          http://www.youtube.com/watch?v=nGeKSiCQkPw

             

            Cette semaine : un vide-poche arty pour épater vos amis

    1- Prenez une jolie paire de chaussures (ici rose bubble-gum):

    chaussroses1.jpg

    2 - Prenez un chat : 

    Lynx²b.jpg

    3 - Faites les se rencontrer sur le tapis du salon pendant que vous serez sortie...

    A votre retour, découvrez ceci : 

    escarpins roses et chat sauvage

    4 - Tadâââm, les chaussures ne sont évidemment plus portables mais, accrochées au mur d'une entrée, elles feront un magnifique vide-poche !

    chaussroses3.jpg

    La semaine prochaine : une paire de chaussons en peau de chat :)

  • Page de style 3

    StyleboardSeyès2.jpg

    En avant première, la nouvelle page de style de ma petite boutique pour une jupe en voile imprimé qui m'a donné du fil à retordre.

    C'est beau le voile, c'est léger, aérien. C'est beau et c'est une galère sans nom à travailler :(

    Ca glisse comme de l'eau entre les mains et quand on a maté les velléités de fuite à grand renfort de bâti et d'épingles, ça s'effiloche à plaisir. On est quitte pour tout assembler en coutures anglaises.

    Chaque fois je me dis "terminé le voile, je ne travaillerai plus que le lin, le coton et même le chanvre qui au moins sont dociles". Et puis, tôt ou tard, ces transparences où la lumière joue dans les motifs me refont tomber en amour du voile.

    Bref.

    Voici des fruits, des fleurs et des branches... une jupe sur un jupon - lequel peut aussi se porter seul parce qu'il est en coton bien opaque - et une tunique à manches 3/4. Et voici la page de style que j'ai composé pour aller avec.

    Bonne journée et soyez sages comme les petites filles de Sofia Fiodorovna, née Rostopchine :)) 

     

  • Depuis le temps que j'en voulais un,

    j'ai fini par me l'offrir. Commandé avant-hier (avec une réduction vraiment intéressante), arrivé hier, je vous présente le meilleur ami de la couturière: 

    drssmakg.jpg

    Je n'aurai plus jamais à découdre, refaire et recoudre des ceintures de jupe trop larges parce que je me vois plus volumineuse que je ne suis. Je vais aussi pouvoir me lancer dans le drapé d'une robe dont le projet dort dans mes carnets depuis longtemps. Je regarde mon beau "joujou" tout neuf qui monte la garde dans un coin du salon et je suis ravie :)

     

    Autre chose : une petite trouvaille ingénieuse et mignonnette :

    mini ciseaux, ciseaux pliants

    Ce sont des mini ciseaux repliables. Je n'en n'avais absolument pas besoin mais pour 1€50 dans un bazar, je n'ai pas résisté à ce gadget. Pour un peu je le porterais en pendentif tant je le trouve cute ! 

     Réveillée aux aurores par Ce-Chat, alias "ah la vilaine bête", "engeance féline", "chou-frisé de malheur" etc.... alors que je suis en congé-zut-alors, je vais en profiter pour coudre, coudre et coudre :)


                    *** Addenda, émotion et vavavoum ***

    Il semble que mon petit sac customisé à la suédoise soit à l'honneur sur la page d'acceuil de Marie Claire Idées.com d'aujourd'hui !!!

    carte d'honneur.jpg

    C'est le comm. de Sitelle qui me l'a fait remarquer. Miiiii !!!! ... la tsarine n'est pas ma cousine; et pour tout dire je biche tel le vieux bichon.

    Merci 1000 à l'équipe de rédaction du site et aux personnes qui passent par ici :))

  • Custom' à la suédoise.

    Il y a quelques temps j'ai acheté 3 pochettes chez un certain Suédois avec l'idée de les customiser.

    Voici les 2 petites qui restent après mon atelier d'aujourd'hui. Ce sont des trousses à maquillage d'un bon format, jolies et pas chères du tout. J'ai travaillé le modèle moyen dit "trousse de toilette" pour en faire un petit sac.

    pochettes Ikéa, pochette customisée

     

    Un peu de liberty, de la colle à tissu, un médaillon découpé dans une chute de façonné blanc et voilà : 

    petit sac customisé

    Au dos une pochette fermée par un scratch (d'origine), et dedans une autre fermée par une glissière.

    Dlhrs-3.jpg

    Dlhrs-4.jpg

    La cerise du kannelbüllar c'est ça :

    dalahorse

    Autrefois un porte-clé souvenir d'un séjour de ma fille n°2 en Suède. L'anneau a fini par lâcher mais le petit cheval, Dalahorse, est resté intact. J'ai trouvé qu'il allait pile-poil dans le médaillon.

    par contre le ruban doré d'attache ne me satisfait pas, je fixerai plutôt ce "pendentif" avec du fil, tout simplement.

    Il me reste coudre à petits points pour assurer la solidité du tissu appliqué.

    Je n'avais jamais utilisé de colle à tissu mais c'est bien pratique. L'odeur m'a rappelé celle de la "Seccotine" qui concurrençait autrefois la "Colle Scotch".

    Je suis contente de mon oeuvre, elle me fait penser aux sacs en tapisserie des mamés d'autrefois. Qu'en dites vous ?

  • 7 délicieux jours de congé ...

    Yum-Yum, à moi les soirées prolongées à balader sur le net ou à lire, ou à feuilleter des vieux magazines en rêvassant. Car je suis diplômée es doumka (*)

    A moi les réveils sans réveil et les journées à coudre; j'ai une liste de todo de 2 pages dans mon carnet... j'en réaliserai bien la moitié.

    J'aime d'amour les petites semaines de vacances que je peux prendre de loin en (très) loin !

    J'ai quelque chose à vous montrer; mais avant, vous prendrez bien un petit gâteau ? Home-made -ou presque- hier. A la fin de cet article je donne la recette, simple et succulente pour les ceusses qui voudraient en faire.

     

    woopie chocolat, ganache chocolat corsé

     

    Et maintenant, voici le résultat de mon travail de la matinée :

    jupe baba-yage, jupe esprit slave

     C'est une jupe longue dans le style slave que j'aime tant pour l'automne-hiver. Faite à partir du tissu violet intense dont je parlais la semaine dernière, avec un empiècement arrondi et du tissu contrastant. Elle est presque finie (juste la doublure à rabattre à petits points). Elle me plaît au point que j'ai hâte de la porter pour retourner au boulot; à condition qu'il fasse assez gris et frais ce jour là.

     

    Gos plan sur l'empiècement et la bande d'ourlet :

    jpebbyg-détail emp..jpg

    jpebbyg-détail bas.jpg

    Elle va rejoindre ma boutique, à titre de modèle, et le style-board qui va avec : 

    jupe baba yaga, mood board

     Bonne journée et à demain peut-être pour une autre réalisation :)

     

    (*) Doumka : concept spécifiquement ukrainien qui consiste à rêver de longues heures durant, de préférence en position semi-allongée et bien calée sur des coussins moelleux.

     

    La recette des petits gâteaux 

    Rapide et facile, aussi beaux que bons; succès assuré !

    Prendre une boîte de sablés légers et bien croustillants, des Mc Vities par exemple. 

    Préparer une ganache : faire bouillir une mini brick de crème liquide entière; la retirer du feu et la verser dans un récipient approprié. Y casser une tablette de chocolat noir corsé à pâtisserie, ajouter un peu de vanille liquide, bien mélanger pour faire fondre le chocolat.

    Laisser refroidir à temp. ambiante puis mettre 5 à 10 mn au congélateur.

    Monter ensuite ce mélange au batteur à vitesse moyenne jusqu'à ce qu'il augmente de volume, éclaircisse et prenne l'aspect d'une mousse au chocolat. (goûter pour vérifier la consistance qui doit être épaisse). Mettre aussitôt dans une poche à douille ou dans un sachet ziploc dont on coupe la pointe.

    Disposer la moitié des galettes sur une feuille de papier sulfurisé, garnir de ganache et poser une galette sur le dessus. Appuyer délicatement pour aplatir un peu dans briser la galette. Décorer avec un peu de ganache et du sucre glace ou autre, à votre goût. 

    Mettre au réfrigérateur une heure au moins avant de servir.

  • Matin calme

    chien paisible

    Matin calme, chien paisible.

    mtcl209.11.jpg

    chat assorti.

    laurier, romarin, lavande,

    mtcl4.09.11.jpg

    bracelets, pantin en bois

    oiseaux en résine.

    Et toutes ces petites choses que j'aime.

      

    Bon weekend ! 


  • style board 2.

     

    Ouf, j'ai enfin réussi à composer les ambiances que j'avais en tête quand j'ai réalisé les modèles de ma boutique. Appelez moi Patience :))

     

    SBjlib.jpg

     

    SBjbt.jpg

     

    MB-Jpois..jpg

     

    MB-J1000R.jpg

     

  • Carnet d'inspiration 1

    CI1.jpg

     

    yulia_brodskaya.jpg

    couronne crochet3.jpg

    init-h.jpg

    roulotte1.jpg

  • sweet saturday,

    Expédition tissus ce matin, j'ai fait quelques belles prises qui m'ont donné hâte d'être rentrée pour m'installer devant la machine.

    whitecouture.jpg

    La mienne est un peu plus moderne, mais j'en ai eu une comme ça autrefois que j'aimais parce qu'elle faisait des points minuscules, même dans les tissus très épais... Je l'ai donnée et aujourd'hui encore le regrette fort ^^

     

    Je pars en général avec une idée très précise de ce que je veux, pour un modèle que j'ai dessiné. Mais il arrive qu'ayant trouvé ce que je cherchais, le contact de l'étoffe ou sa couleur m'inspire des modifications. De même mon attention est quelquefois attirée par une matière ou un imprimé particulier. Je m'en approche, je tâte, je retourne et c'est le déclic; je vois précisément quoi faire avec cela.

    Ca m'est arrivé aujourd'hui avec un tissu qui m'a vraiment fait penser aux jupons de boutis que les provençales portaient autrefois autant pour se garantir du mistral souvent très froid que pour donner un beau tombé à leur robe. J'ai vu une jupe blanche, avec des plis sous une fine ceinture, et un ourlet rapporté, et hop, à moi le beau tissu !

    affiche blanc provençal.jpg

    Ce soir ma jupe est terminée, tout à fait telle que je la voulais. Je la photographierai demain pour ma boutique (il me reste de quoi en confectionner une autre). Lundi je ferai la belle avec un top ajusté et mes ballerines Repetto à petits talons :)

    Demain j'ai prévu de travailler un autre tissu, d'un beau violet profond dans un esprit matriochka pour l'hiver qui finira bien par arriver.

    Bonne soirée :)

     

    sewing.jpg


  • Tombée dans la boîte à couture.

    J'ai été de ces petites filles qui n'aiment pas les poupées, qui ne jouent pas avec et les laissent gésir nues, les 4 fers en l'air dans une caisse à jouets. J'avais un ours en peluche qui suffisait à mon bonheur, avec lequel j'avais de longues et silencieuses conversations à coeur ouvert; mais pour autant je n'ai jamais joué à l'habiller, le soigner ou lui préparer un repas avec une dînette.

    Plus tard, au collège, ma bonne potesse Evguénia est arrivée un beau matin avec un magazine absolument fabuleux dans son sac : le premier n° de Cent Idées sur la couverture duquel on voyait, si j'ai bonne mémoire, les costumes perlés de je ne sais plus quelle confrérie anglaise. Ca a été une révélation, un coup de foudre ! Il y avait tant de choses à voir et à réaliser là-dedans, des merveilles accessibles grâce aux pages d'explications (et à des coupes plutôt basiques, disons-le). J'ai ainsi commencé à acheter les numéros suivants, à passer de longues heures à les consulter et à tanner ma mère pour qu'elle m'initie au fonctionnement de sa machine à coudre.

    Elle ne me donnait pas d'argent de poche mais ne m'a jamais refusé ce magazine, ni d'aller avec moi dans une boutique du centre-ville qui vendait toutes sortes de coupons à petit prix.

    Cent Idées premier numéro, nostalgie

     

    CentIdéesBlog.gif

    Le blog des Centidéalistes, les archives réunies par les afficionadas !

     

    Inutile de dire que mes premières créations furent plutôt approximatives, je me suis souvent retrouvée avec des coutures flageolantes, d'inexplicables écarts de niveau à la taille et des ourlets qui n'avaient rien d'arrondi. Qu'importe, je passais de délicieuses après-midi à tailler et piquer et rattrapais les ratés avec force épingles doubles qui scandalisaient ma mère , tout comme elle n'arrivait pas à admettre que je couse sans dé et remplace le "bâti" par une profusion d'épingles.

    Au fil du temps, des essais et des erreurs, j'ai acquis la bonne technique et un vestiaire assez conséquent qui comportait surtout des jupes longues, des choses amples et fleuries, tout à fait dans l'esprit centidéaliste et hamiltonien que j'affectionnais.

    DH.jpg

     

    Quand ma première fille est née je lui ai confectionné des brassières en liberty, des petits chaussons chinois matelassés et plus tard des robes à partir des pulls shetland de son père (que le passage en machine à laver faisait ressortir feutrées et réduites à une taille xs).

     

    Cent Idées a disparu, Marie Claire Idées est arrivé, j'ai inventé mes propres modèles et continué à sortir régulièrement la machine de sa housse même si j'avais un peu moins de temps pour moi.

    Pour une fête d'école, une voisine m'avait demandé si je pourrais faire une robe à sa fille sur le thème de la Révolution française. J'ai ainsi réalisé un costume de petite marquise à crinoline qui eut un joli succès. Mais la plupart du temps je cousais pour moi et pour mes filles et plus rarement pour mon mari qui possède encore je crois une chemise d'été en tissu provençal du plus bel effet :))

     

    Mon souhait aujourd'hui serait d'avoir assez de commandes via ma boutique Si&So pour me mettre à temps partiel de mon job et consacrer 3 jours par semaine à ma passion... Qui vivra verra !